10000

Tapis

noués

main

Tapis de tribus

Issue d'un des trois grands ensembles berbères, Masmouda, Zenata et Sanhadja, ou d'origine arabe bédouine, chaque tribu a développé, au cours de ses pérégrinations, un particularisme esthétique et technique dans le tissage de ses tapis et couvre-sol. Au Maroc, le tissage est généralement l'œuvre des femmes.

Parmi tous les textiles tribaux, le vocabulaire des tapis du Maroc est peut-être l'un des plus complexes et des plus riches. Le travail s'effectue selon un calendrier cérémonial précis.

 

Le Haouz

Les tapis de Haouz sont tissés par les tribus arabes, installées depuis le XVIe siècle le long de l'oued Tensift et se distinguent des tapis typiquement berbères du Haut et Moyen Atlas. L'ensemble des couleurs et des formes donne une image plus africaine. On parle de tapis Chichaoua du nom de la ville et du souk située entre Marrakech et Essaouira. La plupart en sont au nœud Ghiordes.

 

Tapis Glaoui

Les tapis Glaoua qui sont extrêmement soignés et sont par-fois de techniques mélangées. Du poil de chèvre et au point ras pour le noir et en laine au point noué pour les zones colorées, ce qui donne du relief au tapis.
Le noir est souvent tissé au point ras et en poil de chèvre, le reste du tapis est noué et de couleur vive. Ce technique mélangée donne au tapis des zones plates et des zones en relief. Laine de grande qualité. Nœud Ghiordes. Avec ou sans cadre. Parfois monochrome noir / blanc.

Hanbels Glaoua: tapis à caissons en trois techniques, nouage, tissage à plat et cordelière. Les aires nouées constituent généralement le cadre, les bandes et les petits motifs. Ils servent à couvrir le sol ou comme couverture.

 

Moyen Atlas

Dans le Moyen Atlas on a le Zemmour, le Beni M'Guild et le Marmoucha. Ils ont les symboles du triangle du losange de la croix et du zigzag, ordonnés selon des axes longitudinaux ou transversaux qui dégagent une impression d'espace et de mouvement. Dans la région orientale du Moyen Atlas les tapis son épais à cause du climat.
Ces ouvrages emploient une technique de nouage spécifique au Moyen Atlas et commune à de nombreuses tribus: le nœud berbère. Véritable nœud, il crée une épaisseur de laine capable de retenir la chaleur, il rend cependant le dessin flou du côté du velours du tapis, les dessins apparaissent après usure du tapis.
Ces tapis sont souvent sans bordures et non centrés et sont l'image de leur univers sans limites. L'asymétrie est caractéristique.
On parle de Hanbels, lorsque le tapis, de format allongé, est destiné à la tente et utilisé comme séparation des espaces.

 

Haut Atlas
Parmi les tapis du Haut Atlas on distingue:
- Les grands tapis Tharashna entièrement noués servant notamment de couverture,
- Les Asachu, , au fond plat rayé avec motifs noués servant à la séparation des espaces d'une tente. Nœuds symétriques et parfois asymétriques.
Ils montrent des similitudes avec les tapis du Siroua.

 

Anti Atlas
De la région centrale de l'Anti Atlas, près de Imi-n-Tatelt, est issu un type de tapis encore mal connu mais identifié sous le nom de tapis Beni Yacoub. Il est proche des tapis Ouaouzguiti.
Le tapis Zenaga - Région de Tazenakht - très souvent en laine de grande qualité.

 

Djebel Siroua
Dans la région de Ouarzazate, à majorité des Berbères Masmouda et Sanhadja, on tisse le Ouaouzguiti, et le Siroua. Ils sont souvent centrés et encadrés et de format allongé. Laine de grande qualité. On parle parfois de tapis de Tazenakht, mais il s'agit d'une ville où il y a une coopérative de tapis, qui rassembles ceux des tribus avoisinantes.

 

Rif
A Tétouan on tisse de grands tapis de laine nouée répétant les motifs de Rabat et du Moyen Atlas. Avec cadre. Losange au centre. Fond généralement clair jaune ou rouge et unie aux motifs noirs.
Chéchaouen: Tapis d'aspect rustique. A dominante blanche, beige et noir.
Beni Bou Yahi: Région au sud de Nador. Nœud berbère. A dominante losanges composés de croix, lignes dentelées, damiers.

 

Tapis citadins

On retrouve la dualité arabo-berbère dans l'art du tissage. Dans les villes de Rabat et Fès se développa, à partir du XVIIIe siècle, une production de tapis aux couleurs chatoyantes dont le graphisme floral rappelle le jardin oriental. Chaîne, trame et velours en laine.

Accueil

Tapis

Cuivre

Poteries

Bois

Antiquités

Cuir

Bijoux

Kaftans

Médias

Contact

Palais du Sud

BP 655 -Immeuble Bouaïda
Rue de la foire

80000 Agadir. Maroc

Tél.: +212 (0) 528 84 35 00

palaisud@gmail.com